Actu France - Monde

Indépendance : Madrid demande des clarifications à l’exécutif catalan

Indépendance : Madrid demande des clarifications à l’exécutif catalan

La déclaration d'indépendance signée mardi soir par les élus séparatistes du Parlement régional et le président catalan, Carles Puigdemont, reste pour l'instant un « acte symbolique », selon le porte-parole du gouvernement régional.

Au lendemain de la signature symbolique d'une déclaration unilatérale d'indépendance en Catalogne, la crise entre Madrid et la Catalogne connaît une nouvelle escalade ce mercredi.

• Mariano Rajoy brandit la menace de l'article 155

Mariano Rajoy a réclamé mercredi une clarification au gouvernement autonome de Catalogne. «Cette exigence, préalable à toute mesure que le gouvernement pourrait adopter en vertu de l'article 155 de notre Constitution (qui permettrait à Madrid de suspendre l'autonomie de la région, NDLR), vise à fournir aux citoyens la clarté et la sécurité juridique que requièrent une question aussi importante», a-t-il poursuivi dans une allocution télévisée. Rajoy n'a pas fixé d'ultimatum aux autorités catalanes mais a précisé que «la réponse du président catalan déterminera les événements à venir dans les prochains jours».L'opposition annonce une réforme de la Constitution

Le chef du Parti socialiste espagnol (PSOE), principale force d'opposition, a annoncé un peu plus tard un accord avec le chef du gouvernement conservateur pour étudier une réforme de la Constitution et tenter de résoudre la crise catalane. «Nous sommes convenus que l'heure est venue d'aborder la réforme constitutionnelle», a déclaré Pedro Sanchez, précisant que le débat à la chambre des députés permettrait de discuter de comment «la Catalogne reste en Espagne, pas de comment elle s'en va».

• L'exécutif catalan évoque un «acte symbolique»

La déclaration d'indépendance de la Catalogne signée mardi soir est pour l'instant un «acte symbolique», a déclaré le porte-parole du gouvernement régional. «La déclaration doit être faite par le parlement de Catalogne», ce qui n'a pas été le cas, explique Jordi Turull. La signature par 72 élus indépendantistes et le gouvernement catalan était «un acte symbolique par lequel nous avons tous signé notre engagement à déclarer l'indépendance». «Nous ne renonçons pas à l'indépendance de la Catalogne» a-t-il souligné, mais «nous aimerions savoir ce que l'Etat offre à la Catalogne».Paris et Bruxelles appelle au respect de la Constitution

«La position de la France est claire et est assez semblable à celle de la plupart des pays européens, qui est de considérer que nous n'avons pas à nous prononcer, à nous ingérer dans ce qui se passe dans un pays voisin», a déclaré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. De son côté, Bruxelles ne dit pas autre chose. «La Commission suit de près la situation en Espagne et réitère son appel au respect total de l'ordre constitutionnel espagnol», a déclaré le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis. La crise ne peut être résolue que par le dialogue et dans le respect de la Constitution espagnole, a aussi estimé le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel.

Jonathan Maillard

octobre 11th, 2017

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *