Actu high-tech

Switch, Super Mario, Zelda, retrogaming… L’incroyable retour de Nintendo

Switch, Super Mario, Zelda, retrogaming… L’incroyable retour de Nintendo

Une Nintendo Switch qui fait mieux que la Wii et la PS4 en France, des consoles de retrogaming qui s'arrachent comme des petits pains, Super Mario Odyssey et The Legend of Zelda sacrés jeux de l'année par beaucoup de critiques, le spécialiste japonais du jeu vidéo qui était au plus mal il y a un an renoue avec les succès. Son directeur général France revient sur cette renaissance pour Les Numériques.

Qui l'eût cru ? Il y a un an, Nintendo peinait à convaincre les observateurs assidus du marché du jeu vidéo, après l'échec commercial de sa Wii U. Il lançait alors sa nouvelle console, la Switch, une machine de la dernière chance en quelque sorte pour le constructeur de Kyoto. Commercialisée en mars, avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild, la console hybride, pour le salon et la mobilité, séduit les joueurs immédiatement. Ses ventes décollent. C'est le nouveau phénomène de l'industrie du jeu vidéo. La baraka est de retour pour le géant aux pieds d'argile qui a connu ses heures de gloire avec la Wii de 2006 à 2012.

En décembre dernier, le patron de Nintendo, Tatsumi Kimishima, a déclaré que le groupe prévoyait de vendre "plus de 20 millions" d'unités de sa nouvelle console Switch sur l'exercice fiscal 2018/19, qui démarrera le 1er avril prochain. À l'occasion de ses derniers résultats trimestriels publiés fin octobre, il avait revu à la hausse ses prévisions de ventes pour l'exercice 2017/18 en cours, à 14 millions d'unités, contre 10 millions précédemment. La Wii U, sa précédente machine s'est écoulée à 13,56 millions d'exemplaires… en quatre ans. Et depuis, tout s'enchaîne. De bons jeux, des consoles de retrogaming qui s'arrachent, des résultats qui du coup reviennent dans le vert. Le groupe mise désormais sur un bénéfice net annuel de 85 milliards de yens (630 millions d'euros). Une renaissance que décrypte Philippe Lavoué. Le directeur général France fait le point pour Les Numériques sur le marché français en dévoilant les derniers chiffres.017, année du retour en grâce de Nintendo ?

Philippe Lavoué : 2017 a été une année très productive pour Nintendo. Deux nouvelles consoles (la Switch et la New 2DS XL), une nouvelle console rétro la Mini SNES, deux nouvelles applications (Animal Crossing: Pocket Camp et Fire Emblem Heroes)… Au total, 23 nouveautés sur l'ensemble de nos consoles, deux nouvelles licences (Arms et Miitopia) et 31 figurines Amiibo, qui progressent (630 000 figurines vendues en 2017, soit une progression de 10 % par rapport à 2016). Le point clé est le lancement réussi de la Nintendo Switch, qui dépasse la Wii et établit un nouveau record sur le marché français. À date, la Switch est la console la plus vendue du marché du jeu vidéo français avec une longueur d'avance sur la Wii. 44 semaines après son lancement (soit de mars au 31 décembre 2017), la Switch a fait 911 000 unités, la Wii 703 000 unités et, à titre de comparaison, la PS4 de Sony avait fait 650 000 unités. A noter également, nous sommes le premier vendeur de consoles en France avec 1,418 million de consoles vendues. Cela représente une croissance de 78% en volume et 190% en valeur par rapport à 2016. Et nous sommes le premier éditeur de jeux avec 4,865 millions de titres vendus, soit une hausse de 18% en volume et de 37% en valeur par rapport à 2016. Comment expliquez-vous cet engouement ?

Les clés du lancement de la Switch sont les grands jeux. Ce n'est pas une surprise. Trois jeux ont particulièrement tiré leur épingle du jeu : The Legend of Zelda: Breath of the Wild avec 410 000 unités, Mario Kart Deluxe avec 508 000 unités, et Super Mario Odyssey avec 512 000 unités vendues. Trois performances qui ont soutenu la Switch sur sa phase de lancement. Les deux premiers ont très clairement aidé au lancement et le dernier, à relancer les ventes en fin d'année. Tous ces titres vont accompagner l'accélération des ventes de consoles. Ce sont des titres qui vont se vendre sur la durée. Sur Wii, par exemple, Mario Kart s'est vendu à 3 millions d'exemplaires. Vous voyez l'énorme potentiel pour Mario Kart Deluxe sur Switch. Splatoon 2 a fait 252 000 ventes en France, un peu en deçà des attentes. En revanche 1-2 Switch a atteint 200 000 unités. Le titre a trouvé sa place dans le catalogue.Il y a eu moins de jeux au lancement de la Switch que pour le lancement de la Wii U ; que faut-il en conclure ?

Tout à fait. Comme quoi, un grand jeu peut changer la phase de cette industrie. C'était la conviction de Sekyrio Yamauchi [PDG de 1949 à 2002, NDLR].

 

Et puis il y a eu les jeux des éditeurs tiers…

Mario+ The Lapins Crétins Kingdom Battle d'Ubisoft s'est effectivement très bien vendu, à plus de 150 000 exemplaires en France. Les éditeurs tiers sont très présents sur la console. Ils représentent 26 % des ventes en 2017.

Jonathan Maillard

janvier 11th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *